Rôle du Référent Handicap dans une entreprise

[5.07.2022] | Portrait

Bonjour, je m’appelle Damien CHARLES, j’ai 44 ans. Je suis Référent Handicap au sein du projet TZCLD à Saint-Gaudens depuis novembre 2021. Le monde du handicap, je sais ce que c’est puisque je suis né avec une malformation congénitale qui m’oblige à me déplacer en fauteuil roulant.

Ma participation à TZCLD, je la dois à une collègue de théâtre et représentante APF France Handicap à Saint-Gaudens et au sein de notre TZCLD local, qui m’a présenté le projet. Je ne le regrette pas puisqu’au-delà de l’opportunité d’emploi qui m’est offerte, j’ai aussi rencontré un groupe de bénévoles avec lesquels je m’entends bien. Des liens se sont même créés avec certains d’entre eux. 

Il faut dire que la vie de groupe, je connais bien ! Originaire de Nancy, j’ai passé toute mon enfance en internat, dans un centre de rééducation en Lorraine. Mais assez parlé de moi ! Il est temps d’aborder mon rôle au sein de TZCLD Saint-Gaudens.

photo de Damien
Damien, devant notre local TZCLD à Saint-Gaudens

Au sein du groupe de bénévoles, je m’occupe de tout ce qui est lié au handicap. TZCLD étant un projet inclusif, il faut savoir que les Entreprises à But d’Emploi, déjà en exercice, ont un taux de personnes en situation de handicap qui est en moyenne de 23 %. Ce qui représente bien plus que la moyenne nationale des entreprises en France !

Depuis mon arrivée dans l’équipe, mes collègues et moi avons rencontré de nombreux acteurs locaux du handicap ( APF, AGEFIPH, EPNAK, Cap Emploi… ). Nous restons en lien avec eux pour la suite de l’aventure, quand Néo&Co (notre future EBE) ouvrira ses portes.

Le rôle du Référent Handicap est de faciliter la mise en œuvre de la politique handicap au sein des entreprises. Sa mission est de :

    – recruter des travailleurs handicapés

    – accompagner individuellement des salariés dans le cadre de l’insertion et du maintien dans l’emploi (adaptation des postes de travail)

    – expliquer et conseiller le parcours de reconnaissance du handicap

    – mettre en place des actions de sensibilisation

La présence d’un Référent Handicap est obligatoire depuis 2018 dans les entreprises de plus de 250 salariés mais reste peu connue du grand public. Pourtant, au cœur des entreprises, le Référent Handicap détient les clés pour créer le dialogue et faire bouger les lignes en profondeur, à l’échelle de l’entreprise comme de la société.

Au sein de Néo&Co, je vois ce rôle de Référent Handicap couplé à la qualité de vie et santé au travail (QVT). J’ai fait un stage à la Communauté de Communes du saint-gaudinois dans ce domaine et je pense que les 2 missions sont complémentaires !

En effet, la QVT désigne et regroupe les actions qui permettent de concilier l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la gestion des risques. Il s’agit de trouver des solutions pour éviter les accidents sur le lieu de travail. Ce qui améliore encore la mission d’accompagnement au sein de l’entreprise.

Pour conclure, je dirais que je suis heureux que cette mission me soit confiée, parce que je trouve qu’il est important de remettre l’humain au premier plan, au cœur de nos entreprises.